/// GERPHAU

Thématique : Philosophie Architecture Urbain : métamorphose des milieux habités

Les situations paradoxales impliquées par l’habiter contemporain, le brouillage des limites spatiales et temporelles traditionnelles, l’émergence d’une crise environnementale inédite obligent à redéfinir les représentations capables de rendre compte de ces mutations. L’interpellation philosophique produit des questionnements et des concepts opératoires pour décrypter ces phénomènes dans leur nouveauté et anticiper de façon prospective ses possibles.

La philosophie contemporaine participe ainsi, dans une perspective critique, à la construction de nouveaux cadres éthiques, esthétiques et politiques à partir desquels sont identifiés des postures, des discours et concepts, posant et réorientant la question du sens d’habiter dans une ère urbaine, entre natures et cultures, et réinterrogeant les modes d’être ou relations nouvelles entre singularités.

La pensée actuelle du devenir et de la métamorphose des milieux habités est confrontée à une double tension : la nécessité de conserver, d’hériter et celle de se projeter vers des horizons habitables. Comment œuvrer entre rythmes naturels et culturels ? Dans quelles mesures ces corythmes permettent-ils de régénérer les établissements humains ?

Première séquence

A – Un module comprenant 4 cours, intitulé : « Le théorique en architecture »

Objet: une explicitation des figures du théorique en architecture et de ses effets. Il s’agit d’en indiquer les conditions de possibilité en regard des divers régimes de vérité implicites qui les sous-tendent. Une attention particulière est portée aux effets de fondations des doctrines architecturales (leur dimension urbaine et territoriale, comprises), que l’effet théorique vise l’essence ou l’existence de l’architecture (ontologies et phénoménologies), son sens ou sa signification (herméneutiques), sa valeur (critiques). Le questionnement vise à indiquer les lieux d’investigation et d’élaboration d’une critique philosophique attentive à la fois aux régimes d’indéfinition, de désuétude et de relativité ouvert par « notre modernité » et aux légitimations contingentes (philosophiques entre autres) des « croyances » en architecture.

  1. Les conceptions du théorique
  2. La philosophie en art et architecture
  3. Architecture, Nature, Milieux et Paysage
  4. Le texte théorique

Une session « Colloque »  consacrée à  la participation à un colloque ou à un cycle de conférences considéré comme complémentaire (évaluée à 10h), est validée avec les cours.

B – Un module « Séminaires de recherches »
comprenant 2  séminaires :

  1. Un séminaire de présentation des recherches. Ce séminaire est organisé en commun avec l’école doctorale, la MSH Paris-Nord, et le laboratoire GERPHAU. Il est consacré à la présentation de travaux de recherches et de doctorats en cours, soit sous la forme de conférences ouvertes à l’ensemble de l’école, soit sous forme de participation à des séminaires équivalents à Paris 8 ou Paris 1.
  2. Un séminaire de méthodologie et d’encadrement des mémoires

Seconde séquence

A – Un module intitulé « Critiques de la contemporanéité ». Comprenant trois cours et un séminaire,

Objet : une explicitation des diverses représentations de la contemporanéité qui fondent l’opération théorique sur le mode « dire le réel contemporain pour prescrire ce qu’il faut faire ». Il s’agit d’indiquer à travers les montages hétérogènes de savoirs, de pratiques, d’images, de productions qui génèrent les représentations d’un présent en acte comment s’engage une normativité de l’ordre du projet, en distinguant pour l’architecture au sens large, le projeté déjà-là, le projetable possible pour ouvrir des réflexions sur d’autres conceptions du projet.

Les modalités d’une représentation du contemporain (la contemporanéité) et de ses relations variées à l’architecture sont abordées à partir de trois champs de questionnement :

  • Patrimoine et mutations : l’objet d’étude privilégié  est celui des traces, de la mémoire et de la création : quels sont les héritages en jeux ? Qu’est-ce qui est à ménager ? De quoi est en charge l’architecture ?
  • Les critiques contemporaines de la culture et des industries culturelles pour le renouvellement d’une compréhension des « formes et figures du sensible » et de leurs rapports au « faire monde » et « faire époque ». De nouvelles temporalités des régimes de la sensibilité, de nouveaux dispositifs et appareillages de la reproductibilité et de la diffusion invitent à repenser autrement l’esthétique et son rapport au politique, notamment à travers les pratiques contemporaines de l’art. Le questionnement, entre autres, du couple invention/reproduction, des médiations de la production, des appareils projectifs et de diffusion de l’architecture appelle à renouveler l’esthétique qui fonde (ou nie)  l’architecture en tant qu’art.
  • La « question urbaine » interroge l’architecture et la philosophie. Cette question reste ouverte, inquiète, en projet. Les récits de la crise racontent le désastre. L’idée même d’une maîtrise de l’urbain ne semble guère avoir de sens au-delà de quelques régulations partielles, préventives ou régulatrices. N’y aurait-il d’autres issues que d’ériger le monument des « villes refuges », des territoires et des paysages ou de réitérer les règles supposées de leur formation, sur fond d’une dissociation de l’histoire et de la mémoire ? Ce séminaire traite du changement de paradigme qui s’opère et interroge les visions du devenir entre épuisement et régénération.

Cours :

  1. Critiques contemporaines de la culture
  2. Philosophie de l’architecture : la dislocation
  3. Séminaire dit « des invités »,  Ce séminaire est confié à un ou deux professeurs invités, renouvelés chaque année.

B- Un module « Séminaires de recherches »
comprenant 2  séminaires :

  1. Un séminaire de présentation des recherches. Ce séminaire est organisé en commun avec l’école doctorale de Paris Géographie, la MSH Paris-Nord, et le laboratoire GERPHAU. Il est consacré à la présentation de travaux de recherches et de doctorats en cours.
  2. Un séminaire de méthodologie et d’encadrement des mémoires

Pour mieux identifier les membres du Gerphau, prendre connaissance de recherches en cours ou récemment menées au Gerphau ainsi que des publications auxquelles elles ont donné lieu, consulter : http://www.gerphau.archi.fr/