/// AMP

thématique générale : Paysage / Ville / Architecture

Influence des milieux. Soutenabilité, tournant écologique

L’équipe de recherche AMP « Architecture, Milieu, Paysage » développe des recherches sur la transformation des lieux, des paysages et de l’architecture face aux enjeux du développement soutenable des territoires. Aujourd’hui, il est devenu essentiel de penser les architectures et les villes en lien avec les lieux qui les entourent et de reconsidérer, à des échelles diverses, le rôle des substrats (géographiques, historiques, symboliques, sociaux…) sur lesquels ils s’implantent. En ce sens, des études sont conduites au niveau européen et international sur les changements de conception et de perception des processus de projet, et sur l’influence des milieux dans les théories architecturales et paysagères. L’équipe de recherche AMP qui regroupe des architectes, paysagistes, historiens, géographes, philosophes et plasticiens…, invite à réfléchir sur des pratiques inter- et transdisciplinaires possibles dans la fabrique des lieux et des territoires habitables. Face aux enjeux de la transition écologique et énergétique, l’équipe AMP développe à la fois des approches épistémologiques comparatives entre l’Europe et l’Asie, et des études de terrain sur les franges et interfaces des milieux urbanisés ou non. Notion polysémique, le « paysage » y est principalement abordé pour questionner les projets de territoire et d’architecture contemporaine.

La thématique proposée pour le programme immersion AMP du DPEA se structure en trois axes :

Axe 1
– notions et théories : approches épistémologique et comparative – nourrit des analyses sur l’évolution des notions comme paysage, lieu, milieu, couleur, pittoresque… pour aborder les enjeux actuels associés à leur prise en compte. En lien avec leurs transformations, des études sont conduites sur les changements de conception et de perception des processus de projet. Cet axe regroupe également des investigations sur l’influence des milieux dans les théories architecturales et paysagères.

Axe 2
– transformation des lieux, des paysages et de l’architecture face aux enjeux du développement soutenable des territoires : approches technique, historique, herméneutique et mésologique
– analyse les transformations des territoires urbains et ruraux ainsi que leurs franges et interfaces à l’heure du changement climatique. Elles visent à mieux comprendre ce qui est mis en œuvre et ce qui agit lors des mutations des lieux et des bâtiments qui les composent.

Axe 3
– enseignement du paysage : études comparatives – est d’étudier dans les différents cursus et établissements français et étrangers (universités, écoles et départements d’architecture, de paysage, d’urbanisme, d’horticulture, d’agronomie) l’évolution de l’enseignement du paysage et de son projet dans la période actuelle de transition écologique.

Organisation

L’immersion se divisera entre les cours théoriques et la préparation à la construction du sujet de recherche.

Les « Cours Théoriques » (CT) dispensés lors de l’immersion, afin de familiariser les étudiants à la thématique annuelle et aux axes de recherches, auront deux objectifs :
– renforcer les connaissances fondamentales sur les notions abordées ;
– introduire les recherches et les programmes de recherches (nationaux, européens) actuellement en cours sur ces sujets.

Les « Cours de Construction du Sujet » (CCS) aideront les étudiants à approfondir et cerner le thème, le sujet, la problématique, l’état des connaissances, le corpus de la recherche qu’ils souhaitent mener. Ils insisteront également pour ceux qui souhaitent effectuer une thèse sur l’importance du financement et sur la nécessité de chercher la structure et les personnes les plus adéquates pour l’encadrement d’un futur doctorat.

Pour mieux identifier les membres du AMP, prendre connaissance de recherches en cours ou récemment menées au AMP ainsi que des publications auxquelles elles ont donné lieu, consulter : http://www.amp.archi.fr/