Karen Bowie

Karen Bowie est professeur en Histoire et cultures architecturales à l’ENSA Paris La Villette. HdR, elle dirige le Groupe de Recherche en Développement « Architecture Histoire Technique Territoire Patrimoine », (AHTTEP ENSA Paris La Villette). Directrice de recherches à l’IPRAUS (ENSA Paris Belleville), elle coordonne avec A. Grillet-Aubert l’axe « Architecture des Territoires » de l’UMR « AUSser ». Membre de la Commission du Vieux Paris ; du comité scientifique de l’Association pour l’Histoire des Chemins de Fer en France (AHICF). Travaille sur l’histoire des relations entre chemins de fer, canaux et urbanisation aux XVIIIe et XIXe siècles, ainsi que sur la place du patrimoine industriel et ferroviaire dans des projets contemporains de régénération urbaine et territoriale. Dans le contexte des débats actuels sur étalement urbain et mobilité durable, s’intéresse plus largement aux relations entre infrastructures de transport et forme urbaine.

Quelques références récentes

BOWIE, K., « L’Opération Clichy-Batignolles à Paris : quelle place pour le patrimoine industriel et ferroviaire ? », L’Archéologie Industrielle en France n°60, juin 2012, pp. 123-127.

BOWIE, K.,  « Chemins de fer ‘imparfaits’ avant la loi de 1842. Théories et projets de Michel Chevalier, Jean-Martial Bineau, Léonce Reynaud et Claude Arnoux », dans Lambert-Bresson Michèle et Térade Annie (dirs) Architectures urbaines et architectures du mouvement, 1800 – 1950. Paris, Editions Recherches / IPRAUS, coll. Les Cahiers de l’IPRAUS, 2011, pp. 47-64.

BOWIE, K., « Paysages ferroviaires. Enjeux et défis des approches patrimoniales », dans Deval Jacques (ed.), Guide Atelier « Paysage » en Île-de-France, 2009-2011, DREIA IF, 2011, pp. 103-106.

Publicités