Si#6 : Sciences de la conception architecturale

Vendredi 22 février 2019 Après-midi (14h30 – 18h) 

Salle des Conférences du Département de recherche ENSA Paris-la Villette
118 avenue Jean Jaurès, Paris 19e

Coordination de François Guéna

Cette sixième séance du séminaire international est dédiée aux sciences de la conception architecturale 

Deux interventions sont prévues: l’une de Samia Ben Rajeb, professeur associé à l’Université Libre de Bruxelles et l’autre de Philippe Boudon, professeur émérite. 

 

Samia Ben Rajeb: Assister la conception collective : défis technologique ou enjeux stratégiques ?

Au travers d’un état de l’art relatif aux concepts prédominants des activités collectives et de l’analyse de différentes pratiques en conception, nous identifions les principaux facteurs de la collaboration pour se focaliser ensuite sur la question principale que nous posons ici – c’est à dire les besoins d’assistance pour les pratiques professionnelles : faut-il construire des supports numériques de plus en plus performants pour une modélisation partagée du projet ou tendre plutôt vers la définition de méthodes pour la gestion d’un groupe et du travail à plusieurs impliquant de nouveaux outils?
La question se pose d’autant plus dans le secteur de la construction qui souffre d’une réelle inertie face au changement technologique. Selon nous, il est nécessaire de commencer à solutionner cette résistance aux changements en aidant les professionnels et leurs entreprises à développer l’agilité nécessaire pour s’adapter à un environnement de travail en pleine transformation, à gérer cette temporalité en perpétuelle mutation et à préparer un plan de gouvernance portant sur les modes de travail, les modalités d’organisation des données et les formations. Il s’agit donc de déplacer une vision techno-centrée (focalisée simplement sur un problème d’implémentation technologique) vers une voie s’ouvrant aux enjeux sociétaux et individuels du changement: pour et vers une Construction 4.0.  

 

Samia Ben Rajeb est architecte habilitée à la maîtrise d’ouvrage (diplômée en 2007 àde l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-la-Villette). Parallèlement à une activité en agence à Paris, elle a développé sa thèse de doctorat sur l’activité collaborative en conception architecturale. En 2012, elle décroche une bourse d’excellence internationale « Post-doc » pour poursuivre ses recherches dans le domaine du CSCW au LUCID de l’Université de Liège. Depuis 2013, elle a été Chargée de cours adjointe pour les masters ingénieur-architectes du Département d’Architecture, Géologie et Constructions à l’ULg, où elle a assuré un atelier « Conception et ingénierie » et plusieurs cours dont « Analyse des processus de conception collaborative ». Engagée en tant qu’académique depuis 2016 à l’Ecole Polytechnique de Bruxelles, elle fonde une unité de recherche nommée COLLAeB pour « COLLABorative Design and Digital mediations in Architectural Engineering ». Elle y constitue une équipe de recherche autour du CSCW dont « conception collaborative / participative, co-design et gestion du changement ». 

A lire :

Echelles_Boudon_préface G. Engrand

Quelques publications :

 

Philippe Boudon: Présentation génético-épistémologique de l’Architecturologie.

Il s’agira, dans une première partie, d’une présentation de l’architecturologie selon divers points de vue épistémologiques qui en sont à l’origine, en évoquant sa généalogie.
* Comment l’insatisfaction qui naît de l’examen des discours relatifs à l’architecture conduit à envisager des catégories de discours historique, critique, doctrinal, théorique caractérisés par leurs objets.
* Quel est l’objet de l’architecturologie en tant qu’objet scientifique.
* « Réduction en sciences » : empirique, linguistique, galiléenne, architecturologique versus « Réduction en art ».
Dans une seconde partie sera abordée l’esquisse et la constitution de l’objet scientifique de l’architecturologie, ce, à partir d’un questionnement de l’échelle menant à l’espace de la conception du point de vue de la mesure via des échelles architecturologiques.
* Phénoménologie de l’échelle
* Polysémie du terme « échelle » menant à une conceptualisation d’échelles architecturologiques. Soit un langage de description de la conception architecturale du point de vue de la mesure.
* Modèle architecturologique, modélisation restreinte, modélisation générale.
Une précision sera apportée en matière de langage à la distinction entre notions du langage ordinaire et concepts scientifiques : sémiotique connotative versus méta-sémiotique scientifique.
En guise de conclusion sera évoquée une possible ouverture des deux principes constitutifs de l’architecturologie, savoir la conception et la mesure à d’autres domaines que celui de l’architecture à proprement parler.

 

Philippe Boudon, Professeur d’architecture, DPLG (ENSBA 1968) Docteur d’État, a fondé et dirigé le LAREA (Laboratoire d’architecturologie et de recherches épistémologiques sur l’architecture ura CNRS). Il a enseigné à Nancy et à Paris-la-Villette. Grand Prix de la recherche architecturale (MELTM 1986) il est membre titulaire de l’Académie d’Architecture.

Rédacteur en chef d’Architecture Mouvement Continuité (1967-1968), Professeur invité (Harvard, GSD, 1977), Grand Prix de la recherche architecturale (MELTM 1986)

Quelques publications :

  • Pessac de Le Corbusier, Dunod 1969 rééd. 1985,
  • Sur l’espace architectural, 1971, Parenthèses 2003,
  • De l’architecture à l’épistémologie, (dr.) PUF, 1991,
  • Enseigner la conception architecturale, cours d’architecturologie (avec Ph. Deshayes, F. Pousin, F. Schatz, aux Editions de la Villette, 2000),
  • Conception, Editions de la Villette, 2004,
  • Conceptions (dir.) L’Harmattan, 2006
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :