ST#5 : Julien Bastoen & François Guéna

Vendredi 18 Novembre 2016 à 9h30

Thème C : TEMPORALITÉS et CULTURES DES TERRITOIRES ET DES PROJETS
(coord. Karen Bowie, AHTTEP)

Séminaire département : « Le Musée Invisible »

Reconstruction 3D du musée des monuments français d’Alexandre Lenoir

L’intervention de François Guéna aura pour objet la présentation d’une recherche sur le patrimoine muséal effectué dans le cadre d’un partenariat entre le département des sculptures du Louvres, l’Institut National d’Histoire de l’Art et le MAP-MAACC. Ce travail était destiné à compléter un programme de recherche mené par le musée du Louvre et l’INHA (http://www.inha.fr/fr/recherche/le-departement-des-etudes-et-de-la-recherche/domaines-de-recherche/histoire-de-l-art-medieval/le-musee-des-monuments-francais.html). Ce programme avait pour visée de créer une base de données (exploitée sur la plate-forme Agorha http://agorha.inha.fr) des œuvres passées par le musée des Monuments français entre 1795 et 1816 et en l’organisation de journées d’études sur cette ancienne institution et son rayonnement. Une façon de compléter ce travail était de reconstruire en 3D le musée en vue de permettre sa visite virtuelle et d’accéder interactivement aux données de la base. La reconstruction en 3D des objets qui étaient exposés dans le musée, des salles et de leur scénographie posait toutefois de nombreux problèmes. En effet les informations nécessaires à ces reconstructions étaient à extraire de données hétérogènes et incomplètes rendant l’usage des méthodes et techniques habituelles inopérantes.
François Guéna présentera les méthodes de reconstruction employées, les difficultés rencontrées et la reconstruction en 3D d’une des salles du musée. Ce travail a donné lieu à la mise en ligne d’un site web (http://maacc.paris-lavillette.archi.fr/mmf3d) qui présente la recherche et à plusieurs communications. Les données 3D produites ont été utilisées pour créer un dispositif de visualisation présenté lors de l’exposition « Un musée révolutionnaire : Le musée des Monuments français d’Alexandre Lenoir » qui s’est tenue au musée du Louvre du 7 avril au 4 juillet 2016.

Reconstituer les ambiances d’un musée disparu : comment, pourquoi ? L’exemple du nouveau Musée du Luxembourg à Paris en 1886

Julien Bastoen présentera un aspect de sa thèse de doctorat en architecture, qui portait sur les trajectoires architecturales réelles et virtuelles du Musée du Luxembourg dans l’espace parisien. Vitrine officielle de l’art contemporain français entre 1818 et 1937, le Musée du Luxembourg était conçu comme un musée sans collection permanente, distinct des Salons annuels. Parfois surnommé le « purgatoire », le musée était un lieu critique pour les artistes : y exposer leurs œuvres était à la fois une étape cruciale vers la consécration et une redoutable mise à l’épreuve de leur talent. Les plus chanceux pouvaient espérer le transfert de leurs œuvres au Musée du Louvre… dix ans au moins après leur mort. Fantôme muséal, le Musée du Luxembourg est un objet d’étude insaisissable : collections atomisées dans des dizaines d’institutions et administrations ; locaux transformés et réutilisés ; archives dispersées et lacunaires ; témoins disparus. Nous verrons comment un type de source, les récits de visite, par les enjeux d’ambiance qu’ils cristallisent (accessibilité, flux, confort, lumière, climat…), peuvent être analysés comme des révélateurs de problématiques architecturales sous-estimées ou négligées, en particulier dans le cadre du projet architectural qui a mené à la restructuration/extension de l’orangerie du Luxembourg pour y transférer le Musée du Luxembourg en 1886.

François Guéna est architecte, docteur en Informatique et habilité à diriger des recherches. Il est professeur à l’ENSA de Paris La Villette où il enseigne l’informatique depuis 1993. Il dirige le laboratoire MAP-MAACC (Modélisation pour l’Assistance à l’Activité Cognitive de Conception) qui est une des unités de recherche de l’UMR MAP CNRS/MCC 3495 (Modélisation et simulations pour l’Architecture et le Patrimoine) . Ses recherches portent sur l’instrumentation de l’architecte avec comme objectif de créer de nouveaux outils et méthodes numériques visant l’assistance à la conception, la conservation et la restitution de l’architecture.

Julien Bastoen  est historien, docteur européen en architecture, et critique d’architecture. Maître-assistant associé en histoire et culture architecturales à l’ENSA Paris-La Villette entre 2012 et 2016, il est aujourd’hui ingénieur de recherche à l’IPRAUS, laboratoire de recherche de l’ENSA Paris-Belleville (UMR Ausser 3329 du CNRS). Ses recherches portent principalement sur l’histoire des musées à différentes échelles, de l’histoire des collections au rôle des musées dans la transformation des villes.

Pour se préparer à l’écoute :

http://www.inha.fr/fr/ressources/bases-documentaires/acces-global-et-organise-aux-ressources-en-histoire-de-l-art-agorha/le-musee-des-monuments-francais-d-alexandre-lenoir-histoire-et-collections.html

–   http://maacc.paris-lavillette.archi.fr/mmf3d

– Simonnot, Nathalie, « Ambiance et relation à l’œuvre – Perspective historique sur les musées français au XX e siècle », in Augoyard, Jean-François (ed.), 1st International Congress on Ambiances. Grenoble 2008. Grenoble, A La Croisée, 2011, p. 460-464.

– Drozd, Céline, « Les ambiances dans la conception architecturale : une « histoire » de représentations », 1st International Congress on Ambiances. Grenoble 2008. Disponible sur : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs- 00418340

Référencements :

  • Camille Autran and François Guéna, 3D Reconstruction for Museums and Scattered Collections (Applied Research for the Alexandre Lenoir’s Museum of French Monuments), Digital Heritage 2015, Grenade, Spain, sept. 2015
  • Camille Autran and François Guéna, 3D reconstruction of a disappeared museum, Proceeding of VSMM 2014, Hong Kong, 2014.
  • Bastoen, Julien, « Musées et dynamique urbaine. Le débat sur la reconstruction du Musée du Luxembourg autour de l’Exposition universelle de 1900 à Paris », in Miguel Angel Chavés Martin (dir.), Ciudad, arquitectura y patrimonio, Madrid, Universidad Complutense, CSIC, 2016, p. 13-27
  • Bastoen, Julien, « Das Musée du Luxembourg und der Erste Weltkrieg: Ein Museum im Dienst von Kulturdiplomatie und Propaganda », in Christina Kott, Bénédicte Savoy, Petra Winter (dir.), Mars & Museum. Europäische Museen im Ersten Weltkrieg, Vienne/Cologne/Weimar, Böhlau, 2016, p. 131-146
  • Bastoen, Julien, « Los estudios comparados de historia de los museos como parte de la historia crítica del arte: El Musée du Luxembourg como paradigma », Museo y Territorio, n°4(Décembre 2011) : p. 87-94, http://www.museoyterritorio.com/pdf/museoyterritorio04-9.pdf
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :