St #12 : Camille Gardesse & Federica Gatta

Vendredi 16 Janvier 2015

thème F : ACTEURS ET METIERS DU  PROJET
(coord. Isabelle Grudet)

Séminaire transversal  / Séance du Vendredi 16 Janvier – 9H30

L’implication des habitants dans les projets d’aménagement

La « concertation » pour le projet de réaménagement du quartier des Halles de Paris (2002 – 2010) : enjeux et limites de l’intégration des dispositifs participatifs dans une démarche de projet urbain.

L’intervention de Camille Gardesse s’appuie sur un travail de thèse qui a porté sur les modalités d’implication des habitants dans un projet urbain complexe, celui du réaménagement du quartier des Halles à Paris, entre 2002 et 2010. S’inscrivant dans la lignée d’un ensemble de travaux qui se sont intéressés en France à la démocratisation de l’action publique, cette recherche s’est intéressée aux conditions d’articulation entre processus de projet urbain et démarche participative, ainsi qu’à la portée des dispositifs expérimentés sur les décisions d’aménagement.

Au cours de cette intervention seront présentés les dispositifs participatifs déployés selon les différentes temporalités et objets du projet. La recherche permet d’apporter des éléments d’explication des raisons pour lesquelles le niveau consultatif a rarement été dépassé au cours de l’élaboration de ce projet, malgré les ambitions affichées par la municipalité. Les obstacles à la démocratisation de l’action publique en urbanisme trouvent leurs sources dans la prégnance chez les acteurs politiques et techniques, dans l’appréhension de leurs rôles et de leurs relations aux citoyens, d’un modèle de double délégation des pouvoirs, dont les spécificités dans le champ de la production de l’espace sont identifiées et discutées. Cette posture opère dans la manière d’organiser l’ingénierie du projet – en dissociant notamment celle-ci des démarches participatives engagées. Le projet de réaménagement du quartier des Halles a néanmoins donné lieu à des processus d’apprentissage pour les différents acteurs impliqués, y compris pour la ville qui a cherché à en tirer des enseignements pour d’autres opérations mais aussi plus largement par rapport au fonctionnement de ses services

Quelle place pour la critique aux formes d’implication des habitants dans les projets d’aménagement et aux dispositifs qui les encadrent ?

Dans le contexte de la construction de l’identité des métropoles européennes face à la récente crise économique, les associations et mouvements impliqués dans la transformation de la ville semblent prendre une place de plus en plus importante non seulement pour leur contribution à la construction du débat publique, mais aussi pour le rôle qu’elles jouent dans la mise en place des politiques urbaines.

L’intervention de Federica Gatta visera à explorer, à travers une analyse anthropologique, la dimension critique des actions de participation des citadins aux projets d’aménagement et d’autogestion d’espaces en attente de requalification. Cette analyse sera fondée sur l’exemple du Nord-Est parisien en tant que contexte qui permet l’observation de réseaux d’action des mouvements et de leur intégration dans les politiques. Il s’agira d’enquêter quelles relations s’instaurent entre associations et institutions et quels résultats ces relations provoquent en termes d’imaginaires, de processus de subjectivation et de temporalités dans la définition des projets urbains. Face à un débat scientifique qui semble partagé entre un plein consensus et un complet scepticisme envers « l’implication des habitants », il semble nécessaire proposer un décentrement du regard qui puisse interroger à la fois les nouvelles formes de contestation politique et les outils desquels se dote l’urbanisme pour intégrer ces contestations.

Camille Gardesse est sociologue et urbaniste, maître de conférences à l’Institut d’Urbanisme de Paris. Elle a tout d’abord étudié la sociologie des migrations et des relations interethniques en situations urbaines (principalement à l’URMIS – CNRS – Université Paris 7) ainsi que l’histoire des faits migratoires et des politiques de gestion de l’immigration en France (Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration). Elle a ensuite travaillé au cours de sa thèse (réalisée au Lab’Urba), mais aussi dans des recherches collectives (programme Concertation Décision Environnement sur la participation des habitants dans les projets d’écoquartiers)  sur l’implication des habitants dans les projets d’urbanisme, en s’intéressant aux conditions d’articulation entre processus de projet urbain et démarche participative. Dans le cadre d’un post-doctorat mené au sein du Latts et de l’Université d’Amsterdam, elle a étudié les modalités de gouvernance à l’œuvre dans des projets de développement territorial en Ile-de-France et en Europe. Elle s’intéresse également aux conditions et aux inégalités d’accès des populations concernées par les politiques et projets urbains dans les dispositifs participatifs.

Federica Gatta  est architecte, docteur en aménagement de l’espace et urbanisme, chercheur membre du LAA, enseignante vacataire à l’Ensaplv et à l’Ensav. Ses domaines de recherche sont l’anthropologie urbaine, l’épistémologie de l’urbanisme et la sociologie des mouvements sociaux urbains. Elle s’intéresse à la compréhension des dispositifs d’intégration des contestations urbaines dans les projets de transformation de la ville et à la critique et production des outils d’analyse qualitative capables de reformuler les relations entre citadins et projet.

Références bibliographiques de Camille Gardesse

2015 (à paraître) Avec Fenker M. et Zetlaoui-Léger J., « la valeur expérimentale de la participation citoyenne dans les projets d’écoquartiers en France : quelles formes d’apprentissage ? », in Mermet L., ouvrage collectif du Programme Concertation, Décision, Environnement

2015 (à paraître) Avec Waldvogel C., « Mobilisation et militantisme associatifs dans la gestion de l’espace urbain », in Hajek I., Hamman P., Handbook : les approches de la nature, écritures, représentations, savoirs et pratiques, programme MISHA Nature

Novembre 2013 « Les acteurs en charge des projets urbains et la participation des habitants : entre prégnance et évolutions des pratiques et des codes culturels » – in Les métiers de l’architecture et de l’urbanisme à l’épreuve de l’implication des habitants et des usagers, Cahiers Ramau 6, sous la direction de V. Biau, M. Fenker, E. Macaire, Editions de la Villette, Paris

2013 « Responsables politiques et professionnels face aux savoirs des citoyens : représentations et pratiques » in Deboulet A., Nez, H, Savoirs citoyens et démocratie urbaine, ouvrage collectif du Programme PICRI, Edition Pesses Universitaires de Rennes

Décembre 2012 « La double invisibilité des citoyens et de leurs expertises dans  un dispositif participatif : le traitement de la dimension  métropolitaine du site des Halles de Paris dans le projet de  réaménagement du quartier, 2003 – 2010 », in Hamman P. (dir) Ville, frontière, participation : de la visibilité des processus démocratiques dans la Cité (Programme Villes Invisibles de la Misha et du CRESS à Strasbourg, chapitre 7), série « Des textes et des lieux », collection Universités, Editions Orizons

Bibliographie synthétique relative à l’intervention de Federica Gatta

AGAMBEN, Giorgio, Qu’est-ce qu’un dispositif ?, Rivages, Paris, 2007.

AGIER, Michel, Esquisses d’une anthropologie de la ville, Académia Bruylant, Louvain-la-Neuve, 2009.

AUGÉ, Marc, Pour une anthropologie des mondes contemporains, Flammarion, Paris, 1994.

BIASE, Alessia de, Hériter de la ville. Vers une anthropologie de la transformation urbaine, Donner Lieu, Paris, 2014.

BOLTANSKI, Luc, De la critique. Précis de sociologie de l’émancipation, Gallimard, Paris, 2009.

FABIAN, Johannes, Le temps et les autres. Comment l’anthropologie construit son objet, Anacharsis, Toulouse, 2006 [1983].

FOUCAULT, Michel, « Il faut défendre la société », in EWALD, François et FONTANA, Alessandro (dir.), Cours au Collège de France 1975-1976, édition numérique, Association pour le Centre Michel Foucault, 2012 [prononcé en 1975-1976]. URL : http://monoskop.org/images/9/99/Foucault_Michel_Il_faut_defendre_la_societe.pdf

JEUDY, Henri-Pierre, Critique de l’esthétique urbaine, Sens&Tonka, Paris, 2003.

NEVEU, Catherine, Anthropologie de la citoyenneté, Volume 2 Document de synthèse, Dossier de candidature en vue de l’obtention de l’Habilitation à Diriger des Recherches : Université de Provence, Marseille, 2005.

PIGENET, Michel, et TARTAKOWSKY, Danielle (dir.), Histoire des Mouvements Sociaux en France. De 1814 à nos jours, La Découverte, Paris, 2012.

PELLIZZONI, Luigi, « Une idée sur le déclin ? », Participations, 2 (6) : 87-118, 2013.

Publications récentes de l’auteure

Gatta, F., « La technicisation de l’incertitude. Une réflexion à partir du cas de la transformation du nord-est de la métropole parisienne », Lo Squaderno, « Stand-by », n° 34 décembre 2014, pp. : 25-29

Gatta, F. et Palumbo, M.A., « Walking through urban transformation: fieldwork in the Northeast of Paris », in Shortell, T., Brown E. (dir.), Walking in the Eurpean City, Ashgate, Burlington, 2014.

Gatta, F., « Tactiques et formes d’engagement des acteurs non-institutionnels de la transformation urbaine », in Biau, V., Fenker, M. et Macaire, E. (dir.), L’implication des habitants dans la fabrication de la ville. Métiers et pratique en question, Cahiers du Réseau Activités et Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme n° 6, Éditions de la Villette, Paris, 2013.

Gatta, F., « Temporality and Spaces of the Moving City : Informal Actors and Urban Transformations in the Era of the Greater Paris », Cescontexto – Debates, n° 2, pp. : 92-112, 2013. Actes du colloque Rethinking Urban Inclusion : Spaces, Mobilisations, Interventions, Centro de Estudos Sociais, Universidade de Coimbra, 2012.URL : http://www.ces.uc.pt/publicacoes/cescontexto/ficheiros/cescontexto_debates_ii.pdf

Gatta, F., « Temporality of Physical and Political Liminal Spaces in the Urban Transformations of the Greater Paris », Planning times, pp. : 879-888, 2013. Actes du colloque Real Corp – 18th International Conference on Urban Planning, Regional Development and Information Society, Rome, 2013. URL : http://programm.corp.at/cdrom2013/papers2013/CORP2013_255.pdf

3 Documents à télécharger pour se préparer à l’écoute :

 CGardesse       HAMMAN P. (dir.), Ville, frontière, participation : de la visibilité des processus démocratiques dans la Cité, Paris, Éditions Orizons, 2012, série « Des textes et des lieux ». La double invisibilité des citoyens et de leurs expertises dans des dispositifs participatifs

Lo_Squaderno     GATTA Federica, lo Squaderno no. 34, December 2014 | Stand-by La technicisation de l’incertitude, Une réflexion à partir de la transformation du nord-est de la métropole parisienne

  participationsPellizzoni Luigi et Vannini Laurent, « Une idée sur le déclin ? » Évaluer la nouvelle critique de la délibération publique,
Participations, 2013/2 N° 6, p. 87-118. DOI : 10.3917/parti.006.0087

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :