St #2 : Nadja Monnet & Catherine Szántó

vendredi 24 octobre 2014 à 9h30

thème A : ESPACES PUBLICS, COMMUNS, COLLECTIFS, UN ENJEU DE LA VILLE CONTEMPORAINE
(coord. Alessia de Biase)

Marcher, se promener, habiter l’espace public. Conversation autour de la marche

Sur la base d’expériences de terrains et d’enseignements, Nadja Monnet présentera des réflexions sur le rôle de la marche dans la compréhension de l’urbain. Comment l’ethnographe travaille avec le mouvement ? Après une brève présentation de la démarche ethnographique en contextes urbains et une réflexion sur l’étymologie du mot arpentage, seront présentés des dispositifs de recherche qui utilisent le mouvement dans la compréhension du territoire et des liens que ses usagers tissent avec lui. Il s’agira donc de présenter différentes manières de décliner la marche pour une compréhension fine des espaces publics contemporains. Catherine Szántó, ensuite, nous présentera la réflexion et la recherche en paysage où la marche semble jouer un rôle de plus en plus important. Des nombreux ateliers demandent aux étudiants d’étudier un espace par la marche; des enseignants-chercheurs réfléchissent à la marche comme manière d’appréhender et d’agir sur le paysage. La marche est cependant souvent décrite comme une activité générique, et rarement analysée dans sa relation intime avec les dispositifs de la spatialité mis en œuvre dans les lieux traversés par la personne qui marche. C’est ce que nous essaierons de faire, en nous promenant dans des jardins ou des forêts.

Nadja Monnet mène des recherches en ethnographie urbaine depuis près de 20 ans à Barcelone. Elle est membre du LAA (UMR 7218 LAVUE, CNRS) duquel elle coordonne avec Ferdinando Fava le chantier « Être habitant ? ». Elle est actuellement maître assistante en SHSA à l’ENSA de Toulouse. Ses centres d’intérêts tournent autour de l’urbain, des espaces publics, de la construction des différences, de l’écriture ethnographique et des rapports entre sciences humaines et sociales et arts visuels. Depuis 2010, elle fait partie du réseau international Penser l’urbain par l’image.

Catherine Szántó, paysagiste, docteur en architecture, chercheur à l’Unité de recherche « Ville Territoire Paysage » à l’université de Liège, chercheur associée au Laboratoire « Architecture Milieux Paysages », ENSA Paris-La Villette. En 2009, elle a soutenu une thèse intitulée Le promeneur dans le jardin : de la promenade considérée comme acte esthétique. Regard sur les jardins de Versailles. Elle mène actuellement une recherche à l’Université de Liège sur la réhabilitation paysagère de zone industrielles en déshérance dans la vallée de la Meuse.

Suggestions bibliographiques pour la séance « Les incontournables » selon les auteurs

  • AUGOYARD Jean-François, (2010 [1979]), Pas à pas, Essai sur le cheminement quotidien en milieu urbain, Paris : A la Croisée.
  • BARTHÉLÉMY Carole (2013) Les balades urbaines ou la culture en marche : des projets artistiques valorisant la nature à Marseille. Faire savoirs nº10, pp.69-78.
  • DE CERTEAU Michel (1990 [1980]). Marches dans la ville, In: Michel de Certeau. L’invention du quotidien. 1. Arts de faire, Paris : Gallimard, pp. 139-191.
  • PETITEAU Jean-Yves, PASQUIER Elisabeth (2001) La méthode des itinéraires : récits et parcours, In : Michèle GROSJEAN, Jean-Paul THIBAUD, (ed), L’Espace urbain en méthodes, Marseille : Editions Parenthèses, pp.63-77.
  • ROBIN Régine (2009). Mégapolis: les derniers pas du flâneur, Paris: Stock.
  • JACQUET (Benoît), BONNIN (Philippe) et MASATSUGU (Nishida) dirs., Dispositifs et notions de la spatialité japonaise, Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romandes (PPUR), 2014.
  • MOLES (Abraham), ROHMER (Elizabeth), Labyrinthes du vécu. L’espace : matière d’action, Paris, Librairie des Méridiens, 1982.
  • RENIER (Alain), « Le rôle du parcours : dans l’intégration des conformations statiques de l’espace et des objets dans un réseau de configurations en interférence dynamique », Protée, vol. 33, n° 2, 2005, p. 19-30.  http://id.erudit.org/iderudit/012289ar, consulté le 13/04/2014.
  • SZANTO (Catherine), Le promeneur dans le jardin : de la promenade considérée comme acte esthétique. Regards sur les jardins de Versailles, thèse de doctorat (tapuscrit), ENSA Paris-La Villette et Université Paris-VIII, Paris, 2009.  http://lcv.hypotheses.org/3058
  • TIBERGHIEN (Gilles A.), « Hodologique »,  Les Carnets du paysage n° 11, pp. 6-25, 2004.

Pour se préparer à l’écoute 2 textes récentes  à télécharger

couv-decorBERENSTEIN Paola (2006) Errances urbaines: l’art de faire l’expérience de la vie; Autres chemins contre la spectacularisation urbaine, In: Pierre-Henry Jeudy, Paola Berenstein (eds.). Corps et décors urbains: les enjeux culturels des villes, Paris : L’Harmattan, pp. 103-116.

 rjla20.v008.i01.coverCatherine Szántó, A graphical analysis of Versailles garden promenades, Journal of Landscape Architecture, Volume 5, Issue 1, 2010
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :