St 12 : Isabelle Grudet & Sandra Parvu

17 janvier 2014

Thème : Acteurs et métiers du projet

Les paysagistes : émergence et structuration d’une profession

La présentation d’Isabelle Grudet portera sur la « profession » de paysagiste et sera soutenue par une approche sociohistorique des métiers et des professions du monde de l’aménagement urbain. D’un point de synchronique d’abord, elle cherchera à décrire ce milieu professionnel, en montrant ce qui structure son identité mais aussi en faisant apparaître ses divergences. D’un point de vue diachronique ensuite, elle présentera des moments particuliers durant lesquels les paysagistes se sont différemment positionnés dans le monde de l’aménagement urbain en France durant le 20ème siècle. Ensuite, Sandra Parvu présentera une partie des résultats d’une enquête construite autour de la rencontre de huit paysagistes dans leur exercice professionnel. Centrée sur leur expérience visuelle et ses prolongements par des gestes, des mots, des représentations graphiques et mentales, la réflexion se focalisera sur l’esquisse comme outil opérationnel de projet. Quel impact la prédominance de cet outil a-t-elle sur la pratique du projet ? Sa présence dans les documents communiqués aux commanditaires et dans les dossiers techniques structure-t-elle de façon différente les processus de réalisation par rapport aux processus architecturaux ou urbains ?

Isabelle Grudet est architecte dplg et docteure en architecture. Ingénieure de recherche au Let depuis 2004, elle a mené des recherches sur la constitution, durant le 20ème siècle en France, de savoirs notamment historiques et sociologiques au sein des champs de l’urbanisme et de l’architecture. Elle travaille actuellement sur l’évolution des discours, des postures et des pratiques des acteurs contemporains de l’aménagement en lien avec le développement durable (implication des habitants, écoquartiers, énergie). Entre 2001 et 2004, elle a enseigné à l’Ecole nationale supérieure de paysage de Versailles.

Sandra Parvu est docteur en études urbaines (EHESS, Paris) et en architecture (IAUG, Genève). Ses recherches ont pour objet l’histoire des disciplines de projet (architecturale, urbaine, paysagère) et la relation entre leurs théo–ries et leurs pratiques. Après son doctorat sur les grands ensembles d’habitations en France, un projet de recherche post-doctoral au Laboratoire de l’École du paysage à Versailles lui a permis de prolonger une réflexion déjà entamée dans le cadre pédagogique sur les outils de représentation dans les processus de fabrication du projet de paysage. Chercheuse associée au Laboratoire Architecture Anthropologie (ENSA Paris La Villette), elle est maître-assistante associée à l’ENSA Paris Malaquais.

Suggestions bibliographiques pour la séance « Les incontournables » selon les auteurs

  • Blanchon Bernadette, « Les paysagistes français de 1945 à 1975. L’ouverture des espaces urbains », Les Annales de la recherche urbaine, décembre 1999, pp. 21-29
  • Claude Viviane, « Histoire des « mondes » des professionnels de l’urbain : quelques effets structurants », in Biau Véronique, Tapie Guy (dir), La fabrication de la ville. Métiers et organisations, Marseille, Parenthèses, 2009, pp. 63-72
  • Dubost Françoise, « Les paysagistes et l’invention du paysage », Sociologie du travail, n°4, 1983, pp.432-444
  • Estienne-Duval Isabelle, L’intervention du paysagiste dans la ville de 1960 à aujourd’hui : pertinence et enjeux pour les architectes et les urbanistes. Le cas de la métropole lilloise, doctorat de géographie et aménagement, Université de Lille, 2010
  • Gilles Clément, « Le geste et le jardin », Paysage et aménagement, no. 7 (1986)
  • James Corner, “Representation and Landscape: Drawing and making in the landscape medium,” Word & Image: A Journal of Verbal/Visual Enquiry, no. 3 (1992)
  • Elizabeth K. Meyer. “The Expanded Field of Landscape Architecture.” In Ecological Design and Planning, edited by George F. Thompson and Frederick R. Steiner (New York: John Wiley & Sons, Inc., 1997)
  • Kenneth Olwig, “Performance, ætherial space and the practice of landscape/architecture: the case of the missing mask,” Social & Cultural Geography, no. 3 (2011)
  • Sandra Parvu, « Atlas de paysage et imagination cartographique », Anthos. Une revue pour le paysage, no. 1 (2013)

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Pour se préparer à l’écoute 2 textes récentes  à télécharger

PDFDubost Françoise, « Les paysagistes et l’invention du paysage », Sociologie du travail, n°4, 1983, pp.432-444

 PDFSandra Parvu, « Atlas de paysage et imagination cartographique », Anthos. Une revue pour le paysage, no. 1 (2013)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s