St 10 : Pierre Chabard & Catherine Deshayes

20 décembre 2013

Thème : Systèmes et registres de représentation

Concevoir, représenter, exposer l’architecture

Le point de départ de l’intervention de Pierre Chabard sera l’exposition « Photographie et architecture : 1839-1939 » considérée comme la première exposition officielle du Centre Canadien d’Architecture (fondé à Montréal, par Phyllis Lambert, en septembre 1979). L’analyse croisée de cette exposition qui a connu cinq occurrence entre 1982 et 1984 et de son catalogue sera l’occasion d’éclairer certains enjeux de la médiation de l’architecture à l’heure de son incursion dans l’industrie culturelle. Ensuite, sur un autre registre, à partir d’une expérience architecturale singulière de conception de maison individuelle, Cathérine Deshayes interrogera principalementl’aspect communicationnel (dialogique) de l’esquisse dans l’acte de conception en début de projet et au travers de ses formes d’interactions (communications internes, externes), les représentations (2D ou 3D, traditionnelles ou numériques) et leurs impacts sur le processus de création.

Pierre Chabard est architecte et docteur en architecture, il enseigne l’histoire à l’ENSAPLV et à l’ESA. Membre de l’équipe de recherche AHTTEP, il coordonne l’axe « histoire sociale et culturelle des médiations architecturales ». Auteur d’une thèse sur la Cities & Town Planning Exhibition de Patrick Geddes (2008), il prépare une HDR sur la muséification de l’architecture à la période postmoderne. Il est membre fondateur de la revue Criticat

Quelques références récentes de Pierre Chabard :

– Raisons d’écrire. Des livres, des architectes (1945-1999) [codirigé avec Marilena Kourniati], Paris : éditions de La Villette, 2013
– « Du dessin à l’image : crises à la surface de l’architecture », in Soline NIVET et Lionel ENGRAND (dir.), Architecture 80, une chronique métropolitaine : les voies de la postmodernité (1980-1990), Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2011, pp.106-119.
– « Competing scales in transnational networks : the impossible travel of Patrick Geddes’ Cities exhibition to America, 1911-1913 », Urban History, vol.36, n°2, août 2009, pp.202-222.
– « Towers & Globes : architectural and epistemological differences between Patrick Geddes’ Outlook Towers and Paul Otlet’s Mundaneums », in Boyd W. RAYWARD (dir.), European modernism and the information society. Informing the present, understanding the past, Londres : Ashgate, 2008, (chapitre 6), pp.105-126.
– « Comment un livre change : Cities in Evolution et les usages de Patrick Geddes (1912-1972) », Genèses. Sciences sociale et histoire, n°60, septembre 2005, pp.76-97.

Catherine Deshayes est psychologue et chercheur depuis 1993 au sein de différents laboratoires de recherche dans des écoles d’architecture est actuellement au MAP-Maacc CNRS-MCC UMR 3495 de l’ENSAPLV. Responsable scientifique côté français d’un projet Tournesol (2003 et 2004) intitulé « conception architecturale et multimodalité » et des 1ères Journées du Séminaire de Conception Architecturale Numérique en 2005 (SCAN) co-organisé par les membres fondateurs de l’ARCAN (Association de Recherche sur la Conception Architecturale Numérique) dont elle est la présidente. Ses travaux, se concentrent sur l’aspect communicationnel et les inter-relations existants entre l’architecte et  ses représentations. L’observation de  cette architecture en train de se faire, en phase primaire de conception, permet d’interroger le rôle de médium joué par le support (dessin à main levée, dessin à l’aide outil instrumenté comme un logiciel, maquette) et les objets intermédiaires de la conception, la co-conception et co-construction avec le rôle des modalités (gestes, paroles, etc.), les aspects dialogique de la conception architecturale, la notion de fragment, etc.

Quelques références de l’auteur

  • Catherine Deshayes, “Aspects dialogiques de l’esquisse architecturale 2D ou3D“ in Zreik K., Yacoub C. (sous la direction de), Echelles, Espaces, Temps. 01 Design.8, Europia Productions, 2013, pp.117-133.
  • Catherine Deshayes, “L’esquisse manuelle : fragment d’une forme architecturale complexe“, in Guena, F., Lecourtois, C. (sous la direction de), Complexité(s) des modèles de l’architecture numérique, PUN – Presses Universitaires de lorraine 2012, pp.141-152.
  • Catherine Deshayes, “Le fragment est une forme pour l’architecte“, Congrès de l’Association Française de Sémiotique : Des écritures fragmentaires : questions d’énonciation, Université de Lyon 2, 2011
  • Catherine Deshayes, “Quand l’architecte s’approprie la représentation numérique“ in Yacoub C., Zreik K. (sous la direction de), Conception assistée par concepteur, Europia Productions, Paris 2010, pp.229-238.
  • Catherine Deshayes , “L’implication de l’image numérique dans la médiation du dialogue « interne » paru dans les actes du colloque des 2èmes journées Scan’07, apports de l’image numérique en conception architecturale. Université de Liège, pp. 39-51.

Suggestions bibliographiques pour la séance « Les incontournables » selon les auteurs

  • LABERGE, Marie Elizabeth, « Communiquer l’architecture par le média exposition », MediaTropes, vol. III, n°2, 2012, pp. 82-108.
  • LUGON, Olivier, « La conférence : Parole, dessin et projection chez Le Corbusier », Les Cahiers du Mnam, n°103, printemps 2008, pp.102-122.
  • FORTY, Adrian, « Ways of Knowing, Ways of Showing : A Short History of Architectural Exhibitions », in Penny SPARKE, Deyan SUJIC (dir.), Representing Architecture. New Discussions : Ideologies, Techniques, Curation, Londres, Design Museum,2008, pp.42-61.
  • COHEN, Jean-Louis, « L’architecture saisie par les médias », Les Cahiers de Médiologie, n°11, premier trimestre 2001, pp.311-317.
  • DAVALLON, Jean, « L’architecture, objet d’exposition? », in Phyllis LAMBERT, Guy DORE, Etienne de COINTET (dir.),  L’architecture. Collection /Recherche /Programmes, Villeurbanne, Programme Rhône-Alpes recherches en sciences humaines,1996, pp.71-87.
  • BRASSAC, C. : 1977, Processus cognitifs en situation d’interaction. De la communication à la communication, in Actes de la sixième École d’été de l’Association pour la Recherche Cognitive, Le mouvement des boucles sensori-motrices aux représentations cognitives et langagières, p. 229-236.
  • ESTEVEZ, D. : 2001, Dessin d’architecture et infographie. L’évolution contemporaine des pratiques, Paris. CNRS
  • LEBAHAR J-C. : 1983, Le dessin d’architecte, simulation graphique et réduction d’incertitude, Marseille, Parenthèse, coll. architecture/outils, p. 27-28.
  • PURCELL, T. : 2002, Design Studies, 1998, cité par Nigel Cross, Comprendre la pensée du concepteur, in Mario Borillo, Jean-Pierre Goulette, Cognition et création. Explorations cognitives des processus de conception, Liège, Mardaga, p. 35-48.
  • SCHON, D. A. : 1994, la « conversation réflexive avec la situation » ou « voir -agir–voir »  in Le praticien réflexif. A la recherche du savoir caché dans l’agir professionnel, Les Éditions Logiques, coll. Formation des maîtres, Tr. J ; heynemand et D. Gagnon, Montréal, 1994.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Pour se préparer à l’écoute 2 textes récentes de deux auteurs à télécharger

PDFLaberge, M.E., « Communiquer l’architecture par le média exposition », MediaTropes eJournal, Voll III, N.2 2012: 82-108

PDFDeshaye, C., « Processus interactionnel en situation de conception architecturale », Conference JIM’2001 : Interaction Homme-Machine & assistance

LX

X

X

X

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s