St 13 : Emmanuel Amougou & Karen Bowie

22 mars 2013

Thème : Temps et temporalités des territoires et des projets

Patrimoine(s) et processus de patrimonialisation

Les recherches et analyses traitant des questions patrimoniales qui sont sans doute multiples et variées, non seulement selon les disciplines, mais également selon les champs sociaux au sein desquels les formes patrimoniales constituent des enjeux spécifiques. Emmanuel Amougou le traitera d’un point de vue sociologique : les patrimoines, qu’ils soient matériels ou immatériels, ne sauraient être considérés ni comme des essences ni comme des réalités naturelles, ils relèvent des constructions socio-historiques. Une exploration sociologique des processus au travers desquels se construisent et se transmettent les types patrimoniaux, au sein d’une formation sociale, s’avère nécessaire à la compréhension des mécanismes (implicites ou explicites) à l’œuvre. C’est dans cette démarche que la ‘‘patrimonialisation’’ constitue un processus, et non un procédé de légitimation des positions et pratiques liées aux catégories patrimoniales. Karen Bowie nous parlera en revanche du cas specifique du patrimoine ferroviaire en Ile de France, en proposant de la regarder sous la double perspective de l’histoire et du projet.

Emmanuel Amougou, est sociologue. Formé à l’Université des Sciences Humaines de Strasbourg II, il est enseignant chercheur – H.D.R. à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette, et membre du Laboratoire Espace Travail, UMR-CNRS-7218-LET/LAVUE. Il est Coresponsable du Séminaire de Master 2, Architecture, Projet Urbain et Sociétés- APUS-, ses problématiques de recherche portent essentiellement sur les formes et objectivations de la domination sociale à travers les questions patrimoniales, urbaines et architecturales.

Quelques références récentes d’Emmanuel  Amougou (2009-13)

Ouvrages.
– Emmanuel Amougou, Honneurs ethniques et fidélité. Des migrants aux diasporas africaines, Éditions L’Harmattan, Collection ‘‘Pensée Africaine’’, Paris, 2013, 186 p.
– Emmanuel Amougou, (avec la collaboration de) Alain Billard et Serge Brifaud, Sciences sociales et Patrimoines, Préface de Philippe Cougrand, Éditions L’Harmattan, Collection ‘‘Logiques Sociales’’, Paris 2011, 169 p.
– Emmanuel Amougou, Étalements urbains. Critique sociale d’une fatalité urbaine, Préface de Bendicht Weber, Éditions L’Harmattan, Paris, 2010.

Articles
– Emmanuel Amougou, « Les processus de ‘‘patrimonialisation’’ et réflexivité », in Internationale de l’Imaginaire, Nouvelle Série, n° 27, Actes du Colloque [3-4 avril, 2012] : Le Patrimoine, oui, mais quel patrimoine ? Maison des Cultures du Monde, Unesco, Éditions Babel, Paris, 2012, pp. 205-236.
– Emmanuel Amougou, « Honneurs ethniques et Langues locales. », in Riyelewa Revue de Sciences, d’Histoire et de Civilisation de l’Océan Indien, n°1, 1er  Trimestre 2011, pp. 66-72.
– Emmanuel Amougou, « Usage des sciences et conservation du patrimoine. Différenciation et/ou déclassement. », in Clément Bastien, Simon Borja, David Naegel (Coordination), Le raisonnement sociologique à l’ouvrage, Éditions L’Harmattan, Collection ‘‘Questions Sociologiques’’, Paris, 2010, pp. 210-227.

Karen Bowie est professeur en Histoire et cultures architecturales à l’ENSA Paris La Villette. HdR, elle dirige le Groupe de Recherche en Développement « Architecture Histoire Technique Territoire Patrimoine », (AHTTEP ENSA Paris La Villette). Directrice de recherches à l’IPRAUS (ENSA Paris Belleville), elle coordonne avec A. Grillet-Aubert l’axe « Architecture des Territoires » de l’UMR « AUSser ». Membre de la Commission du Vieux Paris ; du comité scientifique de l’Association pour l’Histoire des Chemins de Fer en France (AHICF). Travaille sur l’histoire des relations entre chemins de fer, canaux et urbanisation aux XVIIIe et XIXe siècles, ainsi que sur la place du patrimoine industriel et ferroviaire dans des projets contemporains de régénération urbaine et territoriale. Dans le contexte des débats actuels sur étalement urbain et mobilité durable, s’intéresse plus largement aux relations entre infrastructures de transport et forme urbaine.

Quelques références récentes de Karen Bowie (2010-12)

BOWIE, K., « L’Opération Clichy-Batignolles à Paris : quelle place pour le patrimoine industriel et ferroviaire ? », L’Archéologie Industrielle en France n°60, juin 2012, pp. 123-127.

BOWIE, K.,  « Chemins de fer ‘imparfaits’ avant la loi de 1842. Théories et projets de Michel Chevalier, Jean-Martial Bineau, Léonce Reynaud et Claude Arnoux », dans Lambert-Bresson Michèle et Térade Annie (dirs) Architectures urbaines et architectures du mouvement, 1800 – 1950. Paris, Editions Recherches / IPRAUS, coll. Les Cahiers de l’IPRAUS, 2011, pp. 47-64.

BOWIE, K., « Paysages ferroviaires. Enjeux et défis des approches patrimoniales », dans Deval Jacques (ed.), Guide Atelier « Paysage » en Île-de-France, 2009-2011, DREIA IF, 2011, pp. 103-106.

Suggestions bibliographiques pour la séance « Les incontournables » selon les auteurs

  • Martine Fournier, « L’obsession patrimoniale », in Revue Sciences Humaines, Hors-série, Mars-Avril-Mai, 2002.
  • Patrice Melé, « Conflits patrimoniaux et régulation urbaine », in Revue Espaces et Sociétés, n° 23, 2005, pp. 51-57.
  • Françoise Choay, L’allégorie du patrimoine, Éditions du Seuil, Paris, 1992.
  • Michel Rautenberg, La rupture patrimoniale, Éditions À la Croisée, 2003.
  • Jean Davallon, « Comment se fabrique le patrimoine : deux régimes de patrimonialisation », in Internationale de l’Imaginaire, Nouvelle Série, n° 27, Actes du Colloque [3-4 avril, 2012] : Le Patrimoine, oui, mais quel patrimoine ? Maison des Cultures du Monde, Unesco, Éditions Babel, Paris, 2012, pp. 41-57.
  • Revue d’Histoire des Chemins de Fer RHCF n° 40 – 2009/1. Faire l’inventaire du patrimoine ferroviaire. Expériences et méthodes.
  • Le Bas, Antoine.  Juvisy-sur-Orge. Un territoire, des réseaux. Cahiers du patrimoine n°88, 2007.
  • Cartier, Claudine et Emmanuel De Roux, Patrimoine Ferroviaire. Editions Scala/SNCF, 2007.
  • Bocard, Hélène et. al. De Paris à la mer. La ligne de chemin de fer Paris-Rouen-Le Havre. Images du Patrimoine. DRACs Ile-de-France et Haute-Normandie. Inventaire général du patrimoine culturel de la France, 2005.
  • Burman, Peter et Michael Stratton (ed.), Conserving the Railway Heritage. London, E&FN SPON, 1997.
  • Paul Smith « Faire l’inventaire du patrimoine ferroviaire : expériences et méthodes », Revue d’Histoire des Chemins de Fer RHCF n° 20-21, printemps-automne 1999. Le patrimoine ferroviaire : enjeux, bilans et perspectives, p. 9-13.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Pour se préparer à l’écoute 1 texte que les auteurs vous invitent à lire

DavalonJean Davalon, « Le patrimoine comme référence? », Les Cahiers du musée de Confluénces, n° 1, 2009

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s