Si 1 : Margareth da Silva Pereira

19 octobre 2012

Thème : Temps et temporalités des territoires et des projets

Margareth da Silva Pereira*

Questions de temps : histoire et historiographie des villes et de l’urbanisme

Le temps est le sol à partir duquel l’architecture même se définit comme action au monde. Il est en même temps fondements  et matière – sol invisible, intangible, mouvent – désert de sable et de vent  – sous lequel elle s’érige comme  construction. Comme Forme. Comme Pensée. Bref, c’est dans ce rapport au temps qu’elle s’érige comme réponse  et un des gestes les plus puissants des hommes. C’est aussi en rapport au temps que nous pouvons mesurer les limites de ce geste. Son intempérance, sa fragilité, sa capacité de résistance. En tous les cas : c’est par la conscience soit de la durée,  soit du contingent et de l’éphémère que l’architecture s’organise – donne et prend du sens – comme pratique sociale  et culturelle.

Mais les architectes, comment de nos jours ils se livrent à ce dialogue avec le temps ? Comment pensent-ils le temps ? Pourquoi pense-t-ils, souvent, que les relations entre histoire et projet  configurent toujours une coupure ou une rupture?  Comme envisagent-ils ses actes de temporalisation ?  Comment notre temps envisage le temps ? E comment penser l’exercice de l’historien ? Et particulièrement l’historien des choses visibles, dont l’art, l’architecture, le projet urbain ? Comment penser le passé, l’obsolescence et le futur de l’architecture ? Comment en construire l’histoire de son histoire ?

Suggestions bibliographiques pour la séance »Les incontournables » selon l’auteur

  • Umberto Eco, Marc Augé, Georges Didi-Huberman, L’expérience des images.  Bry. Sur Marne, INA, 2011
  • Georges Didi-Huberman,  « L’histoire de l’art comme discipline anachronique », in Devant le temps, Paris Minuit, 2000.
  • Pereira, Margareth da Silva, « Corpos escritos : a identidade do carioca e a tentaçâo do monumental », in Revista Arte-Ensaio7, EBA -UFRJ , 2000
  • Ch. Topalov ,Coudroy de Lille, J-C Depaulle et B. Marin (org.), L’aventure des mots de la ville à travers le temps, les langues, les sociétés, Paris, Robert Laffont, 2010
  • David Leatherbarrow,  On Weathering: The Life of Buildings in Time, MIT Press, 1993
  • Reinhart Koselleck. Le futur passé, Paris, EHESS, 1990

* Margareth da Silva Pereira
, est architecte et urbaniste, historienne de l’art et docteur en histoire, est professeur à la Faculté d’architecture et Urbanisme de l’Université Fédéral de Rio de Janeiro et a été plusieurs fois professeur invité tant en France et en Amérique Latine, Elle travaille principalement  sur la ville de Rio de Janeiro autour des question relevantes de l’art, l’architecture, l’urbanisme et le paysage.

Quelques références récentes de Margareth da Silva Pereira

« Localistas e Cosmopolitas: a Rede do Rotary Club Internacional e o os primórdios do Urbanismo no Brasil (1905-1935) », In Oculum Ensaios 13, Campinas, Janeiro-junho 2011, p.45-63.
« Lorsque tout devient paysage : Les tableaux panoramiques de Rio de Janeiro dans les premières décennies du XIXème siècle. Bruxelas », Bozar – Europalia-Brésil, 2011. Catalogue
« O Rio de Janeiro no século XIX: cenários, formas e virtudes de uma cidade capital », in Augusto Ivan de Freitas (org.) Rio de Janeiro, Cinco séculos de História e transformações urbanas, Rio de Janeiro, Casa da palavra, 2010, 255pág.,  pp. 127-160
« A exposição de 1908 ou o Brasil visto por dentro » in Margareth da Silva Pereira (org.). 1908-Um Brasil em exposição, Rio de Janeiro, Ed.Casa12, 2010, 88 pag., pp12- 32
« A arquitetura brasileira e o mito. Notas sobre um velho jogo entre afirmação-homem e presença-natureza », In Abilio Guerra (org.)  Textos fundamentais sobre História da Arquitetura Moderna Brasileira, São Paulo, Ed. Romano Guerra, 2010, 316 pág., Vol 1.
« A utopia e a história. Brasília; entre a certeza da forma e a dúvida da imagem », In Abilio Guerra (org.) Textos fundamentais sobre História da Arquitetura Moderna Brasileira, São Paulo, Ed. Romano Guerra, 2010
« A reconquista das ruas. O desafio urgente das cidades Brasileiras », in Andres Borthagaray(org.) Conquistar a Rua: Compartilhar sem dividir, São Paulo, Romano Guerra-IVM, 2010,  160pag., pp140-145
« Dos conceitos de cidade ou pequeno manifesto em favor de objetos múltiplos, indecisos e fluidos ». In: Anais do X Seminário de Históra da Cidade e do Urbanismo SHCU, 2008
« As nebulosas intelectuais: redes de cidades e redes intelectuais na circulação de teorias de arquitetura e urbanismo ». In: Ivonne Pini et al.. (Org.). Seminario Fuentes no convencionales. Bogota: Universidad Nacional de Colômbia:Facultad de Artes, 2007
« Le Corbusier au Brèsil, ou les expériences romantiques de la nature ». in: Paquot, Thierry; Gras, Pierre. (Org.). Le Corbusier VoyageurParis: L’Harmattan, 2007, v. 1, p. 105-124.
« Internacionais e Localistas: o Rotary Club e as maneiras de pensar o urbanismo no Brasil (1905-1935) ». in Anais do XII Encontro Nacional da ANPPUR, 2007.
Globalização e história ou Atores sociais e culturas urbanas ja são levados a sério?. In: Machado, Denise Barcellos Pinheiro. (Org.). Sobre Urbanismo. 1a ed. Rio de Janeiro: Viana e Mosley, 2006, v. , p. 43-55.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

X

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s